[ SkipToMainMenu ]

Bienvenue

 

Bienvenue à mon site Web, où vous trouverez un compte rendu de mes activités au Sénat. Chaque jour, emballant et gratifiant, apporte inévitablement son lot de nouveaux défis.
 
Depuis mon assermentation en janvier 2009,  j’ai pu constater toute l’importance des travaux du Sénat. Même si les sénateurs accomplissent tous les après-midis des travaux publics dans l’enceinte du Sénat, c’est essentiellement au sein des comités qu’ils peuvent approfondir des questions. Les comités permanents du Sénat jouent un rôle critique. Aucun projet de loi ne reçoit la sanction royale sans avoir été préalablement étudié par un comité sénatorial, qui peut convoquer des témoins pour obtenir des avis indépendants sur des éléments fondamentaux du projet de loi.

Chaque année, les comités sénatoriaux - permanents, mixtes ou spéciaux - étudient en moyenne plus de 50 projets de loi et mènent une trentaine d’études spéciales. On compte actuellement 16 comités sénatoriaux permanents.

Ma participation aux travaux des comités m’a permis de rencontrer bon nombre de professionnels très inspirants du secteur public et du secteur privé qui, par leur engagement et leurs connaissances, contribuent aux innovations de pointe au Canada.

En octobre 2010, j’ai lancé une interpellation sur les retombées économiques des sables bitumineux de l’Alberta. Bon nombre de mes collègues du Sénat ont partagé leurs idées et connaissances au cours de ce débat.

Le 2 février 2012, j’ai donné avis d’une autre interpellation que je lancerai sous peu. Elle portera sur l'ingérence des fondations étrangères dans les affaires internes du Canada et leur utilisation abusive du statut d'organisme de bienfaisance accordé par Revenu Canada.

Le 2 Juin 2015, je fus élu à l'unanimité par mes pairs pour servir en tant que Président pro tempore du Sénat du Canada.

J’espère que vous prendrez quelques minutes pour visiter mon site Web. Je vous invite à y revenir souvent, car je le mettrai régulièrement à jour au fil de mes activités. Et n’hésitez surtout pas à me faire part de vos questions et de vos commentaires.